Text Size

Véhicule amphibie se déplaçant sur un coussin d'air.
terrestre et marin, il survole toutes les surfaces : sable, neige, marécages, etc...

La propulsion est assurée par une ou plusieurs hélices aériennes carénées. La direction par une ou des gouvernes verticales agissant dans le flux d'air de propulsion. La sustentation offre deux possibilités : écopage d'une partie de la propulsion ou par un second moteur équipé d'une turbine située à l'avant de l'appareil.

Activités : plaisance, raids, concentrations, démonstrations et compétitions sur fleuves et lacs.

Compétition : cette discipline est réglée en France par la FFM, pour l'Europe par l'EHF et au niveau mondial par la WHF.

Pratique : L'encadrement de cette discipline est assuré par un club ; c'est le moyen le plus efficace de collecter les informations et les conseils que ce soit pour construire un appareil ou pour apprendre à piloter. Les machines nécessitent un pilotage fin et une grande vigilance dans l'anticipation des trajectoires.

Règlements : Le pilote doit être titulaire de l'un des permis dispensés par l'Etat : permis côtier (domaine maritime) ou permis rivière (eaux intérieures).

Le pilotage en course se pratique sur un domaine protégé selon les règlements de la FFM. Une formation au pilotage sur circuit est dispensée en club. Ensuite, muni de sa licence, le pilote peut s'inscrire aux Championnats de France et Europe.

Clubs : Anjou Aéroglisseurs - Quercy Aéroglisseurs - Aéro-Loire - Rhône Alpes Motonautique.